Les articles récents

  • Au-delà du prix le plus bas, une certaine recherche de qualité
    L'ObSoCo vient de publier la première édition de son Observatoire du rapport au prix. Nous y reprenons et approfondissons les grands thèmes abordés de notre étude sur le prix juste conduite en 2008 au Crédoc : la compréhension que les Français ont des mécanismes de formation des...
  • Master Consultants et chargés d'études socioéconomiques : quelques places disponibles !
    Il reste quelques places au sein du M2 Consultants et chargés d'études socioéconomiques de l'Université Paris-Diderot.   Les dossiers de candidature seront à télécharger du 25 août au 4 septembre 2014 sur le site de l'Université :...
  • Consommations émergentes : la fin d'une société de consommation ?
    Le 21 janvier dernier s'est tenu le premier colloque du Cercle de l'ObSoCo, organisé par l'ObSoCo, le master Consultants et Chargés d'études socioéconomiques de l'Université Paris Diderot, le Ladyss, avec le soutien du groupe La Poste et de Radio Moustic.   12...
  • Manuel d'étude de secteurs, volume 4 : les stratégies
    Vous avez été nombreux à me demander de mettre en ligne les autres volumes de mon "manuel" d'étude de secteurs (lequel, je le rappelle, commence à dater et n'a jamais été achevé). Voici donc le volume 4, consacré à l'analyse des stratégies d'entreprises. Il se décompose en deux...
  • Colloque Consommations émergentes : la fin d'une société de consommation ?
    L'ObSoCo (l'Observatoire Société et Consommation), le Ladyss (Laboratoire Dynamiques Sociales et Recomposition des Territoires) et le master Consultants et chargés d'études socioéconomiques (CCESE) de l'Université Paris Diderot vous donnent rendez-vous le mardi 21 janvier de 14 à...
  • ITW L'Express : "On cède sur l'accessoire pour conserver l'essentiel"
    L'Express m'a fait l'honneur d'une double page d'interview dans son numéro de cette semaine, dont la cover est consacrée aux nouveaux comportements de consommation.   Pour accéder à l'Interview : cliquer ici      ...
  • 80% des Français ne font pas confiance aux assureurs
    La dernière étude conduite par Le Lab[1], Péoléo[2] et l’ObSoCo[3] sur l’état de la confiance des Français dans les sociétés d’assurance montre que pour 9 Français sur 10, la confiance est considérée comme un élément important pour être client d’une société d’assurance. Pourtant ils sont...
  • L'ObSoCo recrute un(e) chargé(e) d'études !
    L’ObSoCo (l’Observatoire Société et Consommation) recrute un chargé d’études pour participer à son développement dans le domaine de l’étude des nouveaux modes de consommation et des transformations du commerce. Profil recherché : Formation en sciences sociales (économie,...
  • L'hyper : la crise de la cinquantaine
    Eh oui ! L'hypermarché va bientôt fêter ses 50 ans.   Le premier hyer (invention française !) a ouvert ses portes le 15 juin 1963 à Sainte-Geneviève des Bois. S'il a encore de beaux restes, il accuse aussi son âge et doit faire face à la crise de la cinquantaine...
  • Enquête Les étudiants et la consommation collaborative
    Vous êtes étudiants ? Participez à l'enqupete sur les étudiants et la consommation collaborative que réalise les étudiants du master Consultants et chargés d'études socioéconomiques. Merci de consacrer quelques minutes à répondre à leurs questions sur :  ...
Liste complète

W3C

  • Flux RSS des articles

Wikio - Top des blogs - Economie

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Ce blog va bientôt cesser d'exister, tout du moins de manière autonome. Le blog de l'Observatoire Société et Consommation (L'ObSoCo) prend progressivement la suite. D'ores et déjà les archives de ce blog y ont été transférées et chaque nouveau billet posté ici est également publié sur le site de l'ObSoCo. Je partagerai le blog de l'ObSoCo avec Nathalie Damery et Robert Rochefort, qui ont fondé avec moi l'Observatoire Société et Consommation, ainsi qu'avec l'ensemble des membres du Cercle de l'ObSoCo... A suivre !!

 

 

http://www.asso-lobsoco.org/le-blog-de-l-obsoco.html

 

 

Vendredi 3 octobre 2014 5 03 /10 /Oct /2014 09:39
- Publié dans : Consommation et modes de vie

L'ObSoCo vient de publier la première édition de son Observatoire du rapport au prix. Nous y reprenons et approfondissons les grands thèmes abordés de notre étude sur le prix juste conduite en 2008 au Crédoc : la compréhension que les Français ont des mécanismes de formation des prix, leurs conceptions de ce qu'est un prix juste... mais aussi leur évalution des marges des distributeurs, le prix juste d'un produit d'occasion ou d'une location par rapport au prix du neuf, les réactions aux dispositifs promotionnels...

 

Les résultats sont passionnants, riches d'enseignements à la fois généraux (sur la psychologie des consommatieurs, les biais de perception, le rôle des émoitions et des valeurs dans les choix économiques...) et opérationnels (comment communiquer sur ces prix, les bonnes et les mauvaises manières de mener une discriminatin tarifaire, l'intérêt d'objectiver la qualité des produits...).

 

Nous avons publié un 4 pages qui présente quelques résultats généraux pour alimenter le débat public. Le rapport complet est en vente (eh oui ! il faut bien amortir les frais...). L'élément principal que j'en retiens personnellement est que, si le contexte du pouvoir d'achat invite les consommateurs à se montrer plus sensibles aux prix, lls sont aussi très nombreux à déclarer faire davantage attention à la qualité. Il se confirme que le prix juste n'est pas le prix le plus bas. Une nouvelle manifestation de cette montée d'une aspiration à consommer mieux qui ouvre la voie au renouvellement du modèle de consommation.A méditer dans le contexte actuel de guerre des prix et de surenchère promotionnelle...

 

Voici le résumé du 4 pages, que vous pouvez télécharger dans son intégralité en cliquant ici :

 

Alors que la guerre des prix bat son plein, la complexité croissante des politiques tarifaires des marques et des enseignes engendre une perte de repères chez les consommateurs. La multiplication des dispositifs promotionnels interroge sur la signification des prix « normaux », sur le montant et la légitimité des marges bénéficiaires des vendeurs, quand elle n’est pas à l’origine d’une suspicion portant sur la sincérité des offres promotionnelles elles-mêmes. Le sentiment d’un décalage croissant entre le prix et la valeur « réelle » des produits se répand chez les consommateurs, alimentant la défiance à l’égard des acteurs de l’offre. L’Observatoire du rapport au prix de l’ObSoCo fait le point, entre autres, sur la manière dont les Français appréhendent ce qu’est un prix juste et dont ils réagissent aux politiques tarifaires des marques et des enseignes. Il ressort en particulier que le prix juste n’est pas le prix le plus bas. Pour autant, les prix des grandes marques sont souvent entachés de la perception de surcoût marketing et de marges excessives. Une demande d’offres de qualité est clairement perceptible. Elle est le pendant d’un sentiment très répandu de déception à l’égard de ce qui est consommé. Si le contexte du pouvoir d’achat renforce effectivement la sensibilité des consommateurs aux prix et induit des comportements d’ « achat malin », il semble que les consommateurs soient de plus en plus nombreux à considérer que le produit le moins cher n’est pas nécessairement une bonne affaire. A l’heure où plane l’ombre de la déflation, l’attrait exercé par la qualité constitue une voie de sortie par le haut.

Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 15 août 2014 5 15 /08 /Août /2014 11:21
- Publié dans : Actualité

Il reste quelques places au sein du M2 Consultants et chargés d'études socioéconomiques de l'Université Paris-Diderot.

 

Les dossiers de candidature seront à télécharger du 25 août au 4 septembre 2014 sur le site de l'Université : http://www.univ-paris-diderot.fr/sc/site.php?bc=formations&np=INSCRIPTSPECIAL?NS=835#MPHME1H.

 

Début des cours, le 8 septembre.

Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 1 février 2014 6 01 /02 /Fév /2014 18:14
- Publié dans : Actualité

Le 21 janvier dernier s'est tenu le premier colloque du Cercle de l'ObSoCo, organisé par l'ObSoCo, le master Consultants et Chargés d'études socioéconomiques de l'Université Paris Diderot, le Ladyss, avec le soutien du groupe La Poste et de Radio Moustic.

 

12 spécialistes de la consommation - dont Robert Rochefort et moi-même - se sont succédés à la tribune pour tenter de donner du sens aux nouveaux comportements de consommation, notamment à l'essor de la consommation collaborative. Une diversité de points d'observation et d'analyses sur une réalité en mouvement. Au total, un grand succès : un amphi bondé, mélant chercheurs et professionnels, et beaucoup de personnes qui nous n'avons pas pu accueillir.

 

Heureusement, Radio Moustic a capté l'ensemble des interventions. Vous pourrez les podcaster à partir du lien suivant :

 

 

 https://soundcloud.com/lobsoco/sets/podcast-colloque-obsoco-by 

 

 

 

Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 28 octobre 2013 1 28 /10 /Oct /2013 20:40
- Publié dans : Analyse sectorielle

Vous avez été nombreux à me demander de mettre en ligne les autres volumes de mon "manuel" d'étude de secteurs (lequel, je le rappelle, commence à dater et n'a jamais été achevé). Voici donc le volume 4, consacré à l'analyse des stratégies d'entreprises. Il se décompose en deux sous-chapitres : "le positionnement stratégique" et "les moyens de la stratégies". Ce dernier sous-chapitre n'a pas été traité avec le niveau d'approfondissement requis, faute de temps.

 

Si c'était à refaire aujourd'hui, j'ajouterais (comme je le fais dans mon cours) un sous-chapitre sur la notion de modèle économique ("business model").

 

La suite, très bientôt...

 

Télécharger le volume 4

Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 27 octobre 2013 7 27 /10 /Oct /2013 15:45
- Publié dans : Actualité

L'ObSoCo (l'Observatoire Société et Consommation), le Ladyss (Laboratoire Dynamiques Sociales et Recomposition des Territoires) et le master Consultants et chargés d'études socioéconomiques (CCESE) de l'Université Paris Diderot vous donnent rendez-vous le mardi 21 janvier de 14 à 19h pour assister au colloque « Consommations émergentes : la fin d'une société de consommation ? », qui se tiendra dans l'amphithéâtre Buffon de l'Université Paris-Diderot,
15 rue Hélène Biron, 75013 Paris. Les membres du Cercle de l'ObSoCo présenteront leurs analyses des mutations en cours du modèle de consommation.

PARTICIPERONT :

En savoir plus

Olivier Badot :
Professeur de marketing ESCP-EAP, IAE Caen 

En savoir plus

Christophe Bénavent :
Professeur de marketing à Paris Ouest 

En savoir plus

Enrico Colla :
Professeur à Novancia

En savoir plus

Dominique Desjeux :
Professeur d'anthropologie à l'Université Paris Descartes

En savoir plus

Benoit Heilbrunn :
Professeur de marketing ESCP-IAE

En savoir plus

Michel Henochsberg :
Professeur d'économie à Paris Ouest

En savoir plus

Nathalie Lemarchand :
Professeur de géographie à l'Université Paris 8

En savoir plus

Philippe Moati :
Professeur d'économie à l'Université Paris Diderot

En savoir plus

Robert Rochefort :
Economiste et sociologue

En savoir plus

Dominique Roux :
Professeur de marketing à l'Université Paris Sud

En savoir plus

Valérie Sacriste :
Maître de conférence en sciences sociales à l'Université Paris Descartes

En savoir plus

Christian du Tertre :
Professeur de sciences économiques à l'Université Paris Diderot

En savoir plus

Pierre Volle :
Professeur de marketing, Paris Dauphine

 

Entrée gratuite, inscription obligatoire sur le site de l'ObSoCo


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 27 octobre 2013 7 27 /10 /Oct /2013 15:35
- Publié dans : Consommation et modes de vie

L'Express m'a fait l'honneur d'une double page d'interview dans son numéro de cette semaine, dont la cover est consacrée aux nouveaux comportements de consommation.

 

Pour accéder à l'Interview : cliquer ici

 

 

 

Le numéro est très riche, plein d'exemples significatifs. Dépêchez-vous d'acheter l'Express avant la parution du nouveau numéro !

Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 25 octobre 2013 5 25 /10 /Oct /2013 12:10
- Publié dans : Analyse sectorielle

La dernière étude conduite par Le Lab[1], Péoléo[2] et l’ObSoCo[3] sur l’état de la confiance des Français dans les sociétés d’assurance montre que pour 9 Français sur 10, la confiance est considérée comme un élément important pour être client d’une société d’assurance. Pourtant ils sont nombreux à nourrir un sentiment de défiance à l’égard du secteur de l’assurance. 80 % des personnes interrogées considèrent qu’il convient de se méfier quand on a affaire aux sociétés d’assurance et la note moyenne de confiance qu’elles attribuent à celles dont elles sont clientes ne s’élève qu’à 5,3 sur 10 ! Le secteur de l’assurance n’est pas donc pas épargné – loin s’en faut – par le climat général de défiance, qui touche particulièrement l’univers de la grande entreprise, doublé ici d’une proximité du monde de la finance. C’est pour en savoir plus que cette étude inédite de l’état de la confiance des Français dans les sociétés d’assurance a été initiée. Non seulement, elle ne se limite pas à mesurer le degré de confiance des Français à l’égard des sociétés d’assurance ; mais elle évalue de manière méthodique sur quoi repose la confiance et identifie ainsi les zones de force et les points faibles.

 

Ainsi, l’étude révèle que le sentiment de défiance que suscitent les sociétés d’assurance découle d’un déficit d’image sur le plan de l’intégrité et, plus encore, sur celui de la bienveillance : leurs prix ne seraient pas des prix justes, elles auraient tendance à pratiquer des hausses de tarif abusives, ne récompenseraient pas comme il se doit la fidélité de leurs clients… Bien sûr, les moyennes cachent des disparités. L’étude analyse la manière dont les consommateurs évaluent 21 sociétés d’assurance dont ils sont clients. Sur bien des points, les mutuelles creusent l’écart…

 

Cette difficulté qu’éprouvent les sociétés d’assurance à susciter la confiance de leurs clients se traduit par un attachement peu solide. Si beaucoup de Français se révèlent fidèles à leur société d’assurance, c’est moins par la force d’un lien affectif se nourrissant d’un niveau élevé de satisfaction qu’en raison d’une inertie des comportements. Une inertie qui favorise la reconduction des contrats sans remise en concurrence. Alors que la loi sur la consommation vise précisément à réduire cette inertie en rendant plus facile l’interruption de la relation, le déficit de confiance dont témoignent les sociétés d’assurance est un facteur de fragilité. Il entrave également leur potentiel de diversification dans de nouvelles activités. Plus grave sans doute, il favorise chez une proportion significative de consommateurs une attitude a priori positive face au scénario d’offre de produits d’assurance de la part de grands acteurs aujourd’hui extérieurs au secteur.



[1] Le LAB (Laboratoire Assurance Banque) est un « think tank », carrefour d’échanges professionnels pour l’Assurance et les Services Financiers. Contact : Gilles-Emmanuel BERNARD – gilles-emmanuel.bernard@cerclelab.com

[2]  L’agence conseil en communication PéoLéo a créé en 2010 le Labo de la Confiance dont la vocation est de décrypter le phénomène complexe de confiance des consommateurs dans les Marques afin d’identifier les dispositifs précis capables de restaurer ou d’accroître cette confiance. Contact : Philippe Sachetti p.sachetti@peoleo.fr 06 76 20 38 38.

[3] L’ObSoCo (l’Observatoire Société et Consommation » analyse les mutations du modèle de consommation, du commerce et de l’organisation des marchés de consommation. Contact : Nathalie Damery n.damery@lobsoco.com, 06 71 55 23 63

Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés