Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Economie

Recherche

Ce blog va bientôt cesser d'exister, tout du moins de manière autonome. Le blog de l'Observatoire Société et Consommation (L'ObSoCo) prend progressivement la suite. D'ores et déjà les archives de ce blog y ont été transférées et chaque nouveau billet posté ici est également publié sur le site de l'ObSoCo. Je partagerai le blog de l'ObSoCo avec Nathalie Damery et Robert Rochefort, qui ont fondé avec moi l'Observatoire Société et Consommation, ainsi qu'avec l'ensemble des membres du Cercle de l'ObSoCo... A suivre !!

 

 

http://www.asso-lobsoco.org/le-blog-de-l-obsoco.html

 

 

Contact

14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 14:49
Consommation et Modes de Vie, Crédoc, n° 220, avril 2009


Le "4 pages" du Crédoc reprennant quelques résultats du rapport sur la perception du prix juste par les Français, écrit avec Anne Corcos, vient de sortir. Il a fait l'objet d'une dépêche AFP au titre provocateur ("70 % des Français jugent injustes les profits des distributeurs").


Voici le résumé :


Après les effets sur les étiquettes du passage

à l’euro, les consommateurs ont eu à

faire face à la flambée des prix de l’énergie,

de l’immobilier et des produits alimentaires.

Conséquence de la crise, la tendance inverse

est aujourd’hui à l’oeuvre. Le reflux du cours

des matières premières sur les marchés

mondiaux tarde à s’inscrire dans le prix des

produits alimentaires. Déjà, industriels et

distributeurs sont soupçonnés ici ou là de ne

pas faire pleinement profiter les consommateurs

de l’allégement de leurs coûts d’approvisionnement.

Les mêmes étaient parfois

accusés l’an dernier d’avoir profité de la

flambée des cours des matières premières

pour accroître leurs marges.

Les repères des consommateurs à l’égard

des prix sont mis à mal par ces variations

de grande ampleur, mais aussi par la multiplication

des opérations promotionnelles, le

développement des offres à bas prix, de la

gratuité… Cette perte de repères a pu

engendrer un sentiment de défiance, incarné

notamment dans la mise en doute de l’indice

des prix comme mesure de l’inflation.

L’enquête réalisée par le CRÉDOC sur la perception

du « prix juste » met en évidence un

sentiment assez largement partagé d’injustice

à l’égard des prix auxquels sont vendus

les produits de grande consommation. Ce

sentiment s’accompagne d’une défiance à

l’égard des grandes marques et des

enseignes de la distribution.


Télécharger le "4 pages" du Crédoc
Télécharger le rapport complet

Partager cet article

Repost0

commentaires

Phyllo 21/04/2009 21:43

Il est vrai que c'est plutôt pathétique de voir nos supermarchés se targuer de prix stables en période de déflation... Mais, s'ils peuvent le faire, c'est pour deux raisons:
- l'incompétence générale des français en matière d'économie ;
- la difficulté à laquelle un consommateur est confronté pour percevoir justement l'évolution des prix ;
Alors que Boudon accorde à l'école au moins le mérite d'affiner le sens de la complexité, il serait peut être temps de remettre en question notre système éducatif...

école de communication et publicité rouen 20/04/2009 21:20

Très sympa votre blog!! =)

Philippe MOATI 21/04/2009 10:58


Merci !


Les Articles Récents